Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce-ghmf Pharmacie

 

Circuit du médicament :


La prise en charge médicamenteuse est un processus combinant des étapes pluridisciplinaires visant un objectif commun : l’utilisation sécurisée, appropriée et efficiente du médicament  chez le patient pris en charge par la polyclinique Sainte Marguerite. La pharmacie joue un rôle clé dans ce processus.
Le pharmacien garantit la qualité et la continuité du circuit des produits de santé :

  • En  favorisant  le bon usage des médicaments et dispositifs médicaux par l’analyse des ordonnances,  l’intervention et l’observation pharmaceutiques

  • En sécurisant le circuit des produits de santé entre les unités de soins et la pharmacie par leur délivrance nominative et leur traçabilité.

  • En répondant aux attentes des patients et des professionnels de santé en matière d’information sur les produits de santé et en participant à l’éducation thérapeutique.

  • En développant  la lutte contre l’iatrogénie médicamenteuse : pharmacovigilance, matériovigilance, réactovigilance, erreurs médicamenteuses en concertation avec les autres professionnels  de santé.

  • En évaluant la qualité de la prise en charge médicamenteuse

  • En proposant à la direction et à la CME les améliorations qu’il estime nécessaire

  • En participant à l’élaboration des protocoles médicaux

  • En apportant l’expertise pharmaceutique dans les procédures d’achat et la logistique des produits de santé et en optimisant l’approvisionnement et la gestion des stocks.
     

A la polyclinique Sainte Marguerite, une équipe pluridisciplinaire s’engage  au  sein du Groupe de Bon usage du Médicaments (GBUM) afin de répondre aux objectifs du Contrat de bon Usage signé avec l’Agence Régionale de Santé.
 


Unité de reconstitution centralisée des cytotoxiques :


La pharmacie de la polyclinique fabrique en moyenne, chaque jour 25 préparations de chimiothérapie individualisées.
La production centralisée des poches de chimiothérapie répond à un impératif de sécurité et de qualité sanitaire. La fabrication est réalisée au sein de l’unité de reconstitution, dans une salle à atmosphère contrôlée,  certifiée par l’Agence régionale de Santé. L’ensemble du personnel est formé et habilité, les équipements sont adaptés et régulièrement vérifiés, dans un environnement maitrisé.